La stratégie du Leader Sud

Le GAL SUD est porté par le Parc Amazonien de Guyane et couvre le territoire (Maripa Soula, Camopi, Papaïchton et Saül). La priorité ciblée du GAL SUD est de "Créer un véritable tissu économique en valorisant les ressources locales dans le respect des modes de vie" à travers 4 axes stratégiques:

 

1) Faire converger les stratégies des acteurs et coopérer avec les autres GAL de Guyane

Le diagnostic a mis en exergue une certaine absence de nombreuses institutions sur le terrain, obérant l'accès à la vie administrative de la population. Le contexte économique très complexe nécessite pourtant une présence d'autant plus forte des acteurs institutionnels. Le programme LEADER, à travers la gouvernance du GAL, doit permettre de formaliser les partenariats envisageables et profitables au développement harmonieux du territoire.


2) Faire émerger durablement une culture et une dynamique de projets en soutenant la création de micro-entreprises

L'évolution des modes de vie est très rapide et entraîne des effets négatifs qu'il est impératif de contrer en relançant une dynamique  d'activité au sein de ces populations. Des forces vives locales existent, qui vivent parfois dans l'informel et qu'il convient de soutenir et de faire émerger.

Pour cela, il est nécessaire de former les populations à des savoirs de base (langue française, ...), et à la création et à la gestion d'entreprise (auto-entreprenariat, ...) . En parallèle, dans le cadre Insertion par l'Activité Economique (IAE), des dispositifs tels que les chantiers d'insertion par l'activité (CIA) permettent de proposer des contrats aidés en entreprise pour une durée de un an à des bénéficiaires du RMI. Les entreprises bénéficient d'une main d'œuvre peu cher mais non qualifiée, qu'elle forme à un métier. A la sortie du dispositif, ces personnes devront être accompagnées pour trouver un emploi (salarié ou création d'entreprise).

Par ailleurs, de nombreux porteurs d'idée sont sur le territoire. Ils ont besoin d'un accompagnement pour passer de l'idée au projet. Les porteurs de projet et créateurs d'entreprise, eux, doivent bénéficier d'un soutien économique, technique et administratif pour mener à bien leurs projets. Si certains porteurs expriment la demande de formations autres que celles proposées dans LEADER, il pourra être fait appel à du FSE.

Enfin, seront aidés les projets de création d'activités de services, services à la personne, petits commerces, .... afin de favoriser la diversification des activités économiques.


3) Accompagner une agriculture de subsistance en transition et valoriser la ressource forestière

Le GAL Sud souhaite pour la zone d'adhésion du PAG « une gestion dans laquelle les acteurs, au lieu de s'en remettre à la collectivité pour tous les problèmes communs, s'attachent à les résoudre en agissant chacun selon sa place et sa responsabilité, dans le cadre d'un processus actif de communication et d'échanges ».

Dans cet esprit le PAG assume pleinement son rôle d'animation et de facilitation, pour faire émerger une véritable politique d'aménagement du territoire dont l'agriculture et la gestion forestière en sont deux piliers. En parallèle de ce qui sera proposé par la suite, le statut très particulier du foncier est à revoir en priorité.

1) Aider à la mise en place d'un agriculture diversifiée, autosuffisante et raisonnée

 2) Professionnaliser et accompagner les agriculteurs dans la formulation de leur projet

3) Diminuer la dépendance du territoire aux produits pétroliers : coopérer pour expérimenter des techniques innovantes

4) Valoriser la ressource forestière


4) Valoriser et promouvoir le patrimoine naturel et culturel

Afin de limiter la perte du patrimoine culturel des communautés et de concilier tradition et nécessaire modernité, la promotion de ce patrimoine est un mode de préservation.

La valorisation proposée est multiple :

- valorisation économique des savoirs et savoirs faire, par le biais de lieux de revente pour l'artisanat, par l'accompagnement des projets de commercialisation et de transformation des produits,

- valorisation culturelle par le biais d'échanges et de rencontre entre les communautés guyanaises et les communautés brésiliennes et surinamiennes

- valorisation éco-touristique.

La valorisation et la promotion de ce patrimoine doit s'accompagner d'un dispositif de formations adaptées aux besoins et aux niveaux des porteurs de projets en complément de celles déjà administrées dans le cadre de la mise en place d'une culture de projet: formation à l'accueil touristique...

Les porteurs de projet voulant faire de l'accueil touristique pourraient bénéficier de contrats aidés par le biais de chantier d'insertion pour travailler dans des établissements existants afin d'obtenir un niveau minimum pour assurer leur prestation.

Enfin, les hébergements et les aménagements touristiques seront améliorés afin de satisfaire au mieux la demande touristique locale.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site
Guide Guyane